Le psychologue et l’adolescent

 

Généralement la demande de psychothérapie pour adolescents est plus souvent formulée par les parents inquiets pour leur enfant que par l’adolescent lui-même. Evidemment  les parents peuvent être reçus avec ou sans l’adolescent. Il arrive que  l’échange avec le psychologue suffit pour rassurer les parents, leur permettre de prendre conscience de ce qui échappe à leur compréhension et ainsi améliorer la situation.  

Cependant tout adolescent qui est en souffrance a besoin d’aide. Parfois il ressent ce besoin, parfois il s’oppose à l’idée de rencontrer le psychologue.

 

Le parents peuvent, là aussi, consulter seuls pour réfléchir sur les moyens qu’ils ont à leur disposition pour faire évoluer la position de leur ado et l’aider à venir consulter.

Le psychologue cherchera à établir un climat bienveillant et respectueux du secret professionnel.  Le psychologue cherchera à établir:

 

  • Les motivations de la consultation chez le psychologue

  • Une évaluation de la demande du jeune adolescent

  • Une définition des les questions de séparation et de rejet pour l’adolescent

  • Une analyse du comportement de l’adolescent

  • Un repérage des signes à prendre en compte 

  • La dépendance aux autres.

  • La dépersonnalisation.

  • La désorganisation.

  • Les obsessions.

  • Les passages à l’acte et conduites à risques.

  • Le rapport que le  jeune entretient avec son corps.

 

 

La puberté physiologique modifie l’image du corps édifiée pendant l’enfance. Le corps de référence subit des transformations à l’adolescence.

L’image du corps est modifiée tant pour l’adolescent lui même que pour son entourage.

Le corps change également de statut, la génitalité prend alors une place prépondérante.

La problématique tourne autour du corps perçu comme ni féminin ni masculin ou comme les deux à la fois en opposition avec le corps réel qui se transforme vers un des pôles sexuels.

 

 

Aide à la consultation :

Le bilan psychologique

 

Le bilan psychologique ne correspond pas simplement à une mise à l’épreuve des capacités d’un sujet. En effet il introduit une ouverture au changement par rapport à la situation actuelle. Le mot bilan induit l’évaluation d’une situation actuelle avec la mise en évidence d’un passif et d’un actif.

 

Le bilan pouvait être un complément intéressant par rapport à sa prise en charge actuelle, et  peut apporter un éclairage significatif pour ce qui est de la problématique et de son orientation.

Pour en savoir plus sur le bilan psychologique : cliquez ici

Pour tout renseignement, n’hésitez pas à contacter Danielle Gozlan