Le trouble déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH) est une maladie neurologique dont le diagnostic est réalisé grâce au recours à des évaluations pluridisciplinaires (psychiatre ou neurologue, neuropsychologue, psychologue).

 

Le TDAH touche 4 aspects, avec un retentissement variable sur le fonctionnement de chaque enfant ayant un TDAH et son investissement à l’école :

 

 

·         Aspects cognitifs : (Inattention, désorganisation, impulsivité, mauvaise gestion du temps…)

·         Aspects sociaux (dés inhibition, retrait social, faible jugement social…)

·         Aspects émotionnels (instabilité affective, faible seuil de tolérance à la frustration, impatience…)

·         Aspects moteurs (agitation excessive, hyperactivité, difficultés de coordination motrice…)

 

 

Le TDAH comporte 3 volets : Inattention- Impulsivité -et  Hyperactivité :

L’inattention : difficulté à soutenir son attention et à la moduler, difficulté à sélectionner les informations pertinentes, manque d’organisation. Toutefois de bonnes capacités de concentration sont possibles si l’activité proposée et particulièrement  stimulante et suscite un grand intérêt.  

L’impulsivité :   verbale/motrice/et sociale : parler et agir avant de réfléchir, difficulté à percevoir le lien entre ses actes et leurs conséquences, manque de patience, couper souvent la parole, être brusque, délaisser rapidement une activité pour une autre, être parfois envahissant avec les autres et irrespectueux.

L’hyperactivité : s’agite exagérément (mains et pieds sans raison) , a du mal à se tenir tranquille, parle trop, court et grimpe partout de manière inappropriée.

 

 

  

 

Il existe trois  formes distinctes de TDAH :

·         Avec les trois symptômes :

L’hyperactivité, l’impulsivité et l’inattention

 

·         Avec deux 2 symptômes :

L’hyperactivité  et l’impulsivité

 

·         Avec seulement un symptôme :

L’inattention

 

 

La confirmation du diagnostic de TDAH nécessite une évaluation spécialisée, et certains signes tels que ceux qui suivent  constituent des éléments de repérage :

§  Il déborde d’énergie,

§  Il parle et agit avant de réfléchir,

§  Il peut agir de manière immature, sans percevoir les conséquences de ses actes ou de ses décisions,

§  Il fait beaucoup de fautes d’étourderies dans son travail,

§  Il n’apprend pas de ses erreurs,

§  Il manque de persévérance dans l’effort et termine rarement ce qu’il commence,

§  Tous les apprentissages sont difficiles, mais ses résultats scolaires ne semblent pas refléter,

§  Il est impulsif,

§   Il ne reste pas tranquille,

§  Il bouge exagérément il est infatigable,

§  Il épuise tout le monde,

§  Il a des difficultés à attendre,

§  Il n’a pas de repère dans le temps,

§  Il coupe souvent la parole et répond avant la fin de la question,

§  Il a l’esprit ailleurs, il regarde par la fenêtre,

§  Il manque de frein dans le contrôle de ses idées, de ses émotions et de ses mouvements,

§  Il se laisse distraire, mais s’il est motivé par une activité qui l’intéresse, il peut réussir à se concentrer longtemps,

§  Il est peu organisé, il  oublie ou  perd souvent ses affaires, il a besoin qu’on s’occupe de lui continuellement, ses devoirs sont mal faits ou non faits,

§  ses réelles compétences,

§  Il présente des troubles du comportement en situation de groupe,

§  Il se bagarre facilement

§  Il ne respecte pas les règles de base.

 

Le TDAH est un problème de maîtrise de soi (concentration, effort, motivation)

Demander à l’enfant faire des efforts alors qu’il n’en est pas capable, le mettra toujours en difficulté.

L’enseignant joue un rôle clé pour ce qui est d’aider les élèves ayant un TDAH à vivre une expérience positive à l’école. Il peut aider l’enfant à réussir à l’école en assurant une surveillance constante de cet enfant et en adaptant individuellement son enseignement en conséquence.

Il serait souhaitable d’établir une relation régulière et bienveillante avec la famille, permettant de souligner les aspects positifs et les progrès de l’enfant, de déculpabiliser enseignants et parents. Ces rencontres sont un moyen efficace de décrire, de suivre, et d’améliorer le comportement en classe d’un élève TDAH, tout en le valorisant.

 

Ou trouver de l’aide ?

Parfois, on peut se sentir démuni face au TDAH.

Dans certains cas, vous ne pourrez pas l’aider seul(e), mais vous pouvez entreprendre avec votre adolescent des démarches auprès de personnes compétentes. Tant qu’une solution adaptée n’a  pas été mise en place, votre enfant ou votre adolescent peut avoir du mal à faire comprendre ce qu'il vit. 

 

Si vous sentez que vous n’arrivez pas à ouvrir un dialogue avec votre enfant, ou adolescent, gardez à l’esprit qu’il existe des lieux adaptés conçus pour vous accueillir et vous aider à mettre en place des outils adaptés.